Une exposition aux premiers rayons du soleil serait bénéfique pour le contrôle du poids chez les adultes, selon une étude américaine réalisée par les chercheurs de la Northwestern University et publiée dans la revue PLos One. Pendant 7 jours,

54 volontaires (26 hommes et 28 femmes), âgés en moyenne de 30 ans, ont porté un bracelet électronique qui mesurait leur exposition au soleil et leur temps de sommeil. Parallèlement, ils ont rempli un carnet de suivi alimentaire quotidien. Sur cet échantillon, les scientifiques ont constaté que les participants les plus exposés à la lumière matinale avaient un indice de masse corporel (IMC) plus faible que les lève-tard. Des résultats intéressants d’autant que, selon le Pr Kathryn Reid, co-auteur de l’étude, “ce facteur est indépendant du niveau d’activité physique, de l’apport calorique, de la durée de sommeil ou encore de l’âge de l’individu”. En effet, les volontaires ayant un IMC plus bas, ne faisaient pas plus d’exercice ou ne mangeaient pas forcément mieux que les autres. Selon les chercheurs, l’exposition à la lumière entre 8 h et 12 heures régulerait 20 % du poids.

A contrario, priver son corps de cette source naturelle de lumière peut dérégler l’horloge interne et le métabolisme et ainsi favoriser la prise de poids… De 20 à 30 minutes seulement peuvent avoir un effet positif suffisant sur votre IMC, conclut l’étude.

  1. J. Reid, G. Santostasi, K.G. Baron et al. Timing and Intensity of Light Correlate with Body Weight in Adults. PLos One 2014. DOI: 10.1371/journal.pone.0092251.