Alors que les recherches dans le diabète de type 2 se concentrent sur la morbi-mortalité, dans le type 1, elles se focalisent sur la qualité de vie et la réduction d’une variabilité glycémique imprévisible. Dans les deux cas, le risque hypoglycémique est au centre de la problématique. On s’aperçoit alors de la pauvreté des données épidémiologiques et économiques sur les […]