Il est maintenant établi que l’environnement nutritionnel périnatal, et donc le mode d’alimentation de la mère au cours de la grossesse et de l’allaitement, est l’un des facteurs susceptibles de favoriser ou de programmer la corpulence l’enfant. Différentes études expérimentales et cliniques ont notamment montré le rôle adipogénique de l’acide arachidonique, dérivé polyinsaturé à longue chaîne de l’acide linoléique, dont […]