Comment arrêter de fumer ? Une étude américaine nous apprend que tout le monde n’élimine pas la nicotine à la même vitesse : les patients dits « métaboliseurs normaux » éliminent la nicotine rapidement et se retrouvent vite en manque. Les « métaboliseurs lents » l’éliminent plus lentement et arrêtent de fumer plus facilement. Durant 11 semaines, 1246 fumeurs ont testé des patchs à la nicotine et une molécule diminuant la sensibilité des neurones à la nicotine : la varénicline. Chez les métaboliseurs normaux, la varénicline était deux fois plus efficace que les patchs. Chez les métaboliseurs lents, patch et pilule ont la même efficacité. Les auteurs recommandent donc aux médecins d’adapter, désormais, les traitements anti-tabac au métabolisme de chaque patient.

Caryn Lerman, Robert A Schnoll, Larry W Hawk Jr, on behalf of the PGRN-PNAT Research Group. Use of the nicotine metabolite ratio as a genetically informed biomarker of response to nicotine patch or varenicline for smoking cessation: a randomised, double-blind placebo-controlled trial. The Lancet Respiratory Medicine. Published Online: 11 January 2015