L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise de ne pas consommer plus de 5 grammes de sel par jour. Elle estime qu’il faudrait consommer, par jour, 2 grammes de sodium maximum et au moins 3,510 grammes de potassium. Objectif réalisable ? Non, selon une équipe internationale de recherche basée à l’Université de Washington. Après étude des habitudes alimentaires dans plusieurs pays, les chercheurs ont établi que les habitants, en moyenne, consommaient trop de sel et pas assez de potassium.

L’équipe, dirigée par le Dr Adam Drewnowski, a basé ses travaux sur plusieurs études nationales, préalablement menées, aux États-Unis, au Mexique, en France et au Royaume-Uni. Après avoir calculé la consommation moyenne de potassium et de sodium dans chacun de ces pays, il a été établi qu’en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis, la consommation de sodium est nettement supérieure à la recommandation de l’OMS. Seul le Mexique respecte ce seuil maximal. La consommation de potassium est, dans les quatre pays, clairement inférieure au minimum fixé par l’OMS (voir graphe ci-dessous).

« [Les données] suggèrent que les chiffres proposés par l’OMS et d’autres agences de santé sont inatteignables. » a déclaré le Dr Drewnowski. Comment les rendre atteignables alors ? Inciter les industriels à réduire le sel dans l’alimentation ou revoir les objectifs de l’OMS ?

Rouge : Consommation de sodium et de potassium dans chaque pays
Bleu : Recommandations de l’OMS

conso-sel-OMS_large

The feasibility of meeting the WHO guidelines for sodium and potassium: a cross-national comparison study, Adam Drewnowski and al, mars 2015, British Medical Journal