Le MinisCapture d’écran 2014-11-03 à 18.01.00tre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll et Vincent Delozière, Président du Syndicat national des boissons rafraîchissantes (SNBR) ont signé, le 9 octobre dernier, un accord collectif du secteur des Boissons rafraîchissantes sans alcool (BRSA) dans le cadre du Programme national pour l’alimentation (PNA). Le secteur s’engage à réduire de 5 % le taux moyen de sucres de l’ensemble des BRSA (entre 2010 et 2015). Cet objectif doit se traduire à la fois par la baisse de la teneur en sucres des boissons (avec ou sans substitution par des édulcorants), par la mise sur le marché de produits moins sucrés et par l’encouragement de la consommation de boissons sans sucres ajoutés. De plus, il s’engage à ne plus faire de publicité télévisuelle ou internet pour les BRSA dans les émissions où l’audience est constituée à plus de 35 % d’enfants de moins de 12 ans, traduisant ainsi sa volonté de participer à l’amélioration de l’offre alimentaire proposée aux consommateurs, sachant que les boissons rafraîchissantes contribuent à hauteur de 6 % à 11 % aux apports en sucres des Français… Par ailleurs, cet accord contient un volet écologique puisque  les entreprises signataires – qui représentent plus de 80 % du marché français des BRSA en valeur et en volume – s’engagent, entre 2010 et 2020, à réduire d’au moins 15% la consommation d’eau nécessaire à la production d’un litre de boisson (économie d’environ 600 millions de litres d’eau chaque année), à porter la quantité moyenne de plastique (PET) recyclé dans les emballages à 25 % pour les boissons rafraichissantes sans alcool, et à afficher des consignes de tri complémentaires.

Pour en savoir plus : http//agriculture.gouv.fr/