En ce début d’année 2015, la Food and Drug Administration (FDA), aux États-Unis, fait encore parler d’elle ! Certaines autorisations de mise sur le marché accordées, par le passé, ont été controversées. Mercredi 14 janvier, elle a autorisé la commercialisation d’un implant électrique censé couper la faim : le Maestro Rechargeable System. Décision qui risque de soulever un débat houleux !

Ce système fabriqué par EnteroMedics vise à lutter contre l’obésité. Il fonctionne avec un générateur rechargeable et des électrodes, implantées dans l’abdomen par chirurgie, pour envoyer des pulsions électriques sur le nerf pneumogastrique, ou nerf vague. Ces décharges doivent bloquer l’activité de cette fibre nerveuse, qui transmet au cerveau des informations sur l’estomac, pour aider le patient à ne plus ressentir la faim. Le Maestro Rechargeable System est destiné aux personnes avec un IMC de 35, minimum, n’ayant pas réussi à perdre du poids au cours des 5 dernières années.

Procédant aux essais cliniques, le nouveau produit a été testé sur 157 personnes ayant un Indice de Masse Corporel (IMC) d’au moins 35. Et 76 autres patients avaient reçu un implant inactif. Résultat : la perte de poids des patients ayant testé le vrai système n’est que de 8,5% de plus par rapport aux personnes avec l’implant « placebo ». À noter : certains patients ont ressenti des effets secondaires : nausées, douleurs…

Malgré ces modestes résultats, la FDA a tout de même approuvé le Maestro Rechargeable System estimant que, dans certains cas précis, les bénéfices apportés pouvaient largement dépasser les risques. La FDA indique, en outre, ne pas connaître les mécanismes précis que le signal électrique engendre sur l’organisme.

Source : www.fda.gov/NewsEvents/Newsroom/PressAnnouncements/ucm430223.htm