Selon une récente étude Américaine, la pratique d’une activité sportive après l’école contribuerait à améliorer les résultats scolaires et accélèrerait le développement de certaines capacités intellectuelles clés chez l’enfant. Cette étude réalisée par des chercheurs de l’Université de l’Illinois (USA), portait sur 221 écoliers (de 7 à 9 ans) qui ont été engagé à suivre un programme parascolaire d’exercice nommé FITKids (Fitness Improves Thinking in Kids). C’est à ces âges que les enfants développent leurs capacités de concentration, d’adaptation et de sélection des informations qui forment ce que l’on appelle la fonction exécutive. Durant 9 mois, la moitié des enfants a pratiqué au moins une heure d’activité physique quotidienne tandis que le second groupe conservait ses habitudes. Les chercheurs ont ensuite testé les aptitudes cognitives des enfants et ont observé leur cerveau avant et après l’expérience. Outre les résultats positifs sur la santé des enfants, avec pour certains une perte de poids et une meilleure forme physique, les enfants du groupe d’exercice ont affiché une amélioration de leur fonction exécutive. En effet, ils étaient plus attentifs et avaient davantage de facilités à basculer entre différentes activités intellectuelles comme par exemple passer d’une leçon de lecture à un exercice de mathématiques, sans perdre en concentration. Face à eux, les enfants du groupe témoin ont poursuivis leur développement mais à un rythme moins soutenu que celui des enfants actifs. Des résultats positifs à prendre en compte lors de l’établissement des programmes de santé publique.

CH Hillman, MB Pontifex, DM Castelli et al, Effects of the FITKids Randomized Controlled Trial on Executive Control and Brain Function. Pediatrics Vol. 134(4), 2014 :1063-71 doi: 10.1542/ peds. 2013-3219