L’aldéhyde cinnamiqucannellee (CA), composant principal de l’essence de cannelle, est une nouvelle fois mis en avant. Une équipe de l’Université d’Arizona a étudié ses effets en prévention du cancer colorectal. Cette récente étude, publiée dans le Cancer Prevention Research, prouve que des souris ayant reçu une supplémentation en CA acquièrent la capacité de se protéger contre le cancer. Le CA jouerait un double rôle. Il activerait le facteur de transcription Nrf2, impliqué dans les phénomènes antioxydants et inhiberait les précurseurs de l’inflammation et de la carcinogenèse. La cannelle pourrait donc avoir de réels bénéfices en prévention du cancer colorectal, cependant les essais cliniques restent encore à réaliser.

Long M., Tao S., Rojo de la Vega M. et al. Nrf2-dependent suppression of azoxymethane/dextran sulfate sodium-induced colon carcinogenesis by the cinnamon-derived dietary factor cinnamaldehyde. Cancer Prevention Research. 2015 8(5): 444-54