• Les français et la consommation sodée

Les apports en sel chez les Français (18-79 ans) ont légèrement diminué de 5,2 % entre 1999 et 2007. Toutefois, avec une consommation aux alentours de 9 à 10 g chez l’adulte, elle reste toujours trop élevée par rapport aux objectifs fixés par les différents Programmes Nationaux Nutrition Santé (PNNS).

En effet, l’objectif phare du PNNS 3 (2011-2015) vise 8 g/jour chez les hommes et 6,5 g/jour chez les femmes et les enfants.

  • Repère : Où se cache 1 g de sel ?

Un g de sel

 

La teneur en sel peut rapidement augmenter selon le mode de préparation des aliments par l’ajout de sauce (mayonnaise, ketchup, roquefort, etc.). Cela augmente la quantité de sel du plat final. La diminution quotidienne raisonnable permet de diminuer sa pression artérielle.
  • Quelle eau choisir ?

Eau et sel

  • Attention : Sel et sodium ne sont pas synonymes !
    • Le sel (NaCl) comprend 40 % de sodium et 60 % de chlorure, autrement dit 1 g de sel contient 0,4 g de sodium Na
    • L’équivalence entre la quantité de sodium (en g) et la quantité correspondante de NaCl s’obtient en multipliant la quantité de sodium par 2,5. On obtient donc 1 g de sodium = 2,5 g de sel.

[CP_CALCULATED_FIELDS id=”6″]

  • Supprimer les habitudes à risque
  • Ne mettez pas la salière sur la table
  • Ne resalez pas de manière systématique
  • Remplacez le sel par d’autres types d’assaisonnement comme les épices, les herbes aromatiques.
  • N’oubliez pas qu’il y a du sel dans toutes les préparations industrielles et conserves y compris sucrées comme les confitures.
    Pensez à bien lire les étiquettes !