cacahuete

Si le fait que l’excès de sel a des effets néfastes sur la santé ne fait aucun doute, les seuils de consommation sont sujets à débats. Alors que l’OMS préconise de consommer seulement 5 grammes de sel par jour, cette recommandation pourrait être remise en question par des études récentes. D’aucuns chercheurs estiment ce seuil trop bas et difficilement atteignable, d’autres contestent cette donnée et estime que chez une majorité de sujets une dose maximale de sel de 12 grammes par jour est sans risque.

Une étude épidémiologique, nommée Prospective Urban Rural Epidemiological (PURE) a été menée dans 17 pays du monde, entre 2004 et 2012 (1). La quantité de sodium présent dans les urines de 100 000 sujets a été dosées, ce qui a permis d’évaluer le risque pour les patients de présenter une maladie cardiovasculaire dans les 5 années à venir. Résultat : l’optimum de consommation serait entre 4 et 5 grammes de sodium par jour, soit entre 10 et 12,5 grammes de sel.

Cependant, « l’étude PURE indique surtout que les individus “bien portants” qui consomment moins de 2 grammes de sodium (5 g de sel) par jour ont une augmentation du risque de mortalité plus important que ceux qui consomment plus de 12 g de sodium (30 g de sel). » déclare le Pr Xavier Girerd, cardiologue à la Pitié-Salpêtrière de Paris (AP_HP).

Le débat sur les régimes sans sel est donc loin d’être terminé.

Capture d’écran 2015-07-06 à 17.27.19
Cliquer pour lire l’encadré

Capture d’écran 2015-07-06 à 17.30.40
Cliquer pour lire l’encadré

 

À suivre

Retrouvez l’interview de Xavier Girerd dans le prochain article.

 

(1) O’Donnell M, Mente A, Rangarajan S, et al for the PURE Investigators. Urinary sodium and potassium excretion, mortality, and cardiovascular events. N Engl J Med. 2014.