De nouvelles réglementations sur la cigarette électronique sont attendues prochainement. Il est recommandé, aux médecins, d’accompagner les patients fumeurs souhaitant remplacer le tabac par le vapotage. Pourtant, l’efficacité de ce sevrage n’a pas encore été démontrée.

La revue Cochrane a rassemblé et analysé les résultats de 13 études sur le sujet. 662 fumeurs ont testé l’e-cigarette. Un groupe de patients a expérimenté la cigarette électronique avec nicotine (ECN) et un autre, une e-cigarette placebo. Résultat : pendant 6 mois, 9% des personnes qui ont vapoté l’ECN ont arrêté de fumer contre 4% pour ceux qui vapotaient la placebo. De plus, si l’on compare l’ECN et le patch, aucune différence n’a été relevée en terme d’abstinence. Cependant, les chercheurs ont établi que 61% des sujets ECN avaient diminué leur consommation moyenne de cigarettes au moins de moitié, contre 44% dans le groupe « patchs ». Les données étant peu nombreuses, les effets n’ont pu être évalués plus précisément.

Alors, sans danger l’e-cigarette ? Pas sûr ! En général, les ECN chauffent grâce à une tension de 3,3 volts pour vaporiser le liquide. Mais dans les nouvelles générations, le voltage pourrait être plus fort. Or, à partir de 5 volts, l’e-cigarette fabriquerait du formaldéhyde, substance cancérigène, qui serait inhalée par le vapoteur. Les études se poursuivent. En tout cas, l’ECN reste déconseillée aux mineurs et aux non-fumeurs.

McRobbie H, Bullen C, Hartmann-Boyce J, Hajek P. Can electronic cigarettes help people stop smoking or reduce the amount they smoke, and are they safe to use for this purpose? Cochrane. 17 December 2014.

R. Paul Jensen, Wentai Luo, James F. Pankow, et al. Hidden Formaldehyde in E-Cigarette Aerosols. The New England Journal. 22 January 2015.