Lors du WORLD CONGRESS ON OSTEOPOROSIS, OSTEOARTHRITIS AND MUSCULOSKELETAL DISEASES de Milan, événement rassemblant plus de 4500 participants en Europe, le Pr Jean Yves Reginster, Co-président du congrès a affirmé : « il faut toujours privilégier l’alimentation, et les produits laitiers sont la meilleure source de calcium. Et même en cas d’ostéoporose avérée, les traitements ne sont efficaces que si les apports alimentaires en calcium sont adéquats »

De nombreux facteurs interviennent pour maintenir la solidité de l’os, mais la masse osseuse est l’un des plus importants. Une perte de 12 % à 15 % de la masse osseuse double le risque de fracture. Toute diminution de la réserve en calcium du squelette entraîne une diminution de la masse osseuse et le fragilise.

De nombreuses études sont réalisées pour trancher sur  les bienfaits ou méfaits de la consommation de lait ou produits laitiers sur le risque fracturaire.Le rôle du calcium dans la prévention de l’ostéoporose et du risque de fractures a été très controversé. Certains articles ont pu faire  polémique sur le sujet mais leurs rédacteurs ont reconnu qu’il y avait certains biais.

Cette affirmation devant la communauté scientifique permet d’y mettre un terme.

Le Dr Olivier Bruyère, épidémiologiste du département de santé publique à l’Université de Liège souligne les effets favorables de consommation dans la petite enfance et l’adolescence du lait et des produits laitiers sur la santé osseuse  : les enfants qui consomment peu de lait ont une masse osseuse plus faible et un risque de fracture avant la puberté plus élevé que les autres.

L’ostéoporose est une maladie plurifactorielle mais la prise de calcium et de vitamine D chez la personne âgée diminue significativement le risque d’ostéoporose et de fracture surtout si l’on associe une activité physique régulière et une exposition modérée au soleil.

Ce congrès a permis de réafirmer le rôle bénéfique des produits laistiers sur la santé osseuse.

Source nutrinews hebdo