Les adipocytes sont certainement les cellules les plus présentes dans le micro-environnement tumoral de certains cancers comme le cancer du sein. Bien que peu étudiée, la compréhension des mécanismes gouvernant l’influence de ces cellules sur le développement tumoral et l’agressivité de certains cancers apparaît, aujourd’hui, comme un axe de recherche majeur. De telles investigations sont d’autant plus indispensables que l’obésité, en croissante augmentation dans les pays industrialisés, est un facteur de mauvais pronostic dans le cancer du sein.Réservé aux abonnés