La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est associée à de fréquentes comorbidités, notamment cardiovasculaires. Le mécanisme physiopathologique évoqué est celui de facteurs de risque communs comme le tabagisme et surtout l’inflammation systémique. Les cardiopathies sont à l’origine d’une lourde morbi- mortalité et sont la cause du décès chez plus de 20 % des patients. Le patient BPCO est à haut risque cardiovasculaire, ce qui justifie une prise en charge multidisciplinaire avec le médecin généraliste, le pneumologue et le cardiologue.Réservé aux abonnés